Déco,  Lifestyle

Le bricolage : un nouveau loisir plébiscité par les femmes ?

Si l’on se base sur les résultats du sondage réalisé par Manomano, le bricolage se veut être une activité prisée par 86% des femmes contre 85% des hommes.

On est donc bien loin de la croyance qui faisait qu’il s’agit d’un loisir réservé exclusivement aux hommes ou aux plus âgés, ceux qui ont dépassé la cinquantaine.

En effet, selon une étude réalisée cette fois-ci par Unibal, on compte désormais 47% des bricoleurs parmi ceux qui ont atteint la quarantaine et 38% chez les plus jeunes, ceux qui sont nés entre 1977 et 1987.

Ces chiffres prouvent bien que le bricolage se féminise et attire plus de jeunes. Le point dans les développements qui suivent…

Les femmes, une nouvelle clientèle pour le secteur du bricolage

Entre le bricolage et le jardinage, une écrasante majorité des femmes interrogées par l’Institut Yougov, soit 86% avouent aimer le bricolage et le jardinage. Il est donc bien dépassé le temps où le bricolage était le seul apanage des hommes.

Toutefois, la pratique du bricolage connaît des nuances entre les genres. En effet, les hommes semblent aimer faire cette activité seuls alors que les femmes préfèrent bricoler en compagnie de leur conjoint. Heureusement, les hommes ne rechignent pas à partager leur passion ce qui offre leur place aux femmes si ce n’est aux amis.

Autre point intéressant, les femmes aiment bricoler en compagnie de leurs enfants, à défaut de le faire aux côtés de leur compagnon. C’est bien la preuve que l’on n’a pas besoin d’avoir des muscles pour devenir bricoleur.

Le bricolage, pour ceux et celles qui aiment le « do it yourself »

Cette popularité du bricolage auprès du sexe féminin tient au fait que ces dames, loin de considérer l’activité comme un frein à leur féminité, apprécient de faire les choses par elles-mêmes plutôt que d’opter pour la délégation.

Ce constat s’applique aussi bien aux femmes qu’aux hommes. Autre fait important, cette volonté de prendre les choses en main est pour l’instant plus forte pour le jardinage. Le bricolage connait à ce sujet des chiffres un peu plus bas.

Dans tous les cas, nous sommes de moins en moins nombreux à solliciter les services d’un professionnel pour apprêter notre jardin ou encore pour réparer les petites choses qui demandent du bricolage dans la maison.

On a d’un côté ceux et celles qui vont se lancer seuls dans l’aventure à condition de bien maitriser les travaux à envisager, mais de l’autre côté, il y a aussi ces bricoleurs qui choisissent de s’y mettre quelles que soient les circonstances.

Le bricolage en tant qu’activité prônant le « do it yourself » tend à plaire à de plus en plus de monde soit parce qu’il procure du plaisir au point de devenir un véritable loisir, soit parce qu’on en retire de nombreux avantages si ce n’est que pour parler de l’aspect pécuniaire.

Le bricolage comme source de plaisir

Il faut dire que le « do it yourself » met le pied à l’étrier à beaucoup de personnes qui s’ignoraient bricoleuses. On a donc bien dépassé l’époque où il s’agissait plus d’une contrainte qu’autre chose. Désormais, bricoler apporte du plaisir pour peu que l’on soit prêt à faire un peu d’effort.

Bricolage et décoration

Si les femmes se sont mises au jeu, c’est sans doute aussi parce que le bricolage peut aussi être associé à la décoration, une activité particulièrement plébiscitée par les femmes. Le bricolage leur permet alors de s’exprimer et de faire ressortir leur personnalité.

Bricoler devient dès lors une pratique tendance en plus d’être une activité qui tend à se féminiser de plus en plus. Les jeunes, en considérant le bricolage comme une pratique contemporaine, ont en même temps su effacer son côté macho et viril pour en faire un passe-temps à la portée de tous.

Le bricolage, un savoir qui se transmet

Les femmes deviennent ainsi de véritables adeptes du bricolage, mais ce dernier connaît aussi une autre évolution, celle qui fait qu’il se transmet aussi bien de génération en génération qu’entre amis.

De même, les tutoriels disponibles sur internet deviennent aussi de véritables supports d’apprentissage. Ces vidéos pédagogiques sont d’ailleurs sollicitées par les bricoleurs et les bricoleuses de 18 à 30 ans.

Grâce à internet, le bricolage s’est vulgarisé et les femmes sont d’autant plus encouragées qu’il n’est plus besoin d’être un bricoleur né pour apprécier et maîtriser cette activité particulièrement ludique et enrichissante…

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de