Bien-être,  Soins

Quelle activité sportive pratiquer après votre accouchement ?

Pour éviter de nombreux problèmes de santé tels que la descente d’organes, l’incontinence urinaire, les douleurs dans le bassin et le dos, il est essentiel de rééduquer son périnée. En effet, les muscles pelvien ont été étirés durant la grossesse, et il faut donc désormais leur redonner la tonicité d’avant.

Quelque soit le type d’accouchement, la rééducation du périnée intervient très tôt après avoir donné la vie. En effet, durant la grossesse votre utérus pèse plus de 20 fois son poids initial, ce qui a un impact direct sur le périnée. De plus, au cours de l’accouchement (que ce soit par voie basse ou par césarienne), le périnée est distendu et perd alors la moitié de sa force musculaire.

On se focalise sur le périnée

La sécurité sociale prend en charge 10 séances afin que vous puissiez rééduquer votre périnée. Cette rééducation se pratique soit par une sage-femme, soit par un kinésithérapeute. Le type d’exercice qui vous sera conseillé dépendra de l’état de votre périnée.

Plusieurs exercices peuvent vous être proposés. Il peut s’agir de l’électrostimulation passive, qui consiste à stimuler les muscles à l’aide de courants électriques via une sonde vaginale. Autre solution, la contraction volontaire. A l’aide d’un appareil spécifique et d’électrodes posées sur le ventre et dans le vagin, la patiente doit faire travailler ses muscles et peut suivre le résultat sur un écran.

Utiliser un cône ?

Dernière technique, l’utilisation d’un cône. Cette dernière vient en complément des précédentes et se pratique à la maison. Elle consiste à introduire un cône en plastique dans le vagin et à le garder en place tout en continuant ses activités domestiques. Si le cône vient à tomber, cela signifie que les muscles du périnée n’ont pas été assez contractés.

On renforce ses muscles

Après le périnée, il faut également penser à renforcer ses muscles, et notamment ses muscles abdominaux. Toutefois, les exercices doivent être adaptés en fonction de la situation si vous avez une diastase ou non.

Ainsi, si vous n’avez pas de diastase, vous pouvez faire des exercices permettant de renforcer votre ceinture abdominale. Cela vous permettra de retendre les muscules de la sangle abdominale qui ont été étirés durant la grossesse. Ainsi, vous retrouverez un ventre plat tout en douceur. De même vous pouvez renforcer tous les muscles de votre corps.

Pour celles désirent en savoir plus sur les méthodes de rééducation naturelle suite à un accouchement, vous pouvez vous rendre sur le site guide-sante et sa rubrique traitements naturels.

Préservez votre Diastase

Si vous souffrez de diastase, commencez par renforcer vos muscles grands droits afin de les rapprochés. De plus, dans ce cas, il est conseillé de patienter quelques semaines avant de commencer le renforcement de vos muscles (jusqu’à six semaines) selon les cas.

Quelque soit la situation, n’oubliez pas de travailler les muscles stabilisateurs de la colonne vertébrales. En effet, ils permettront non seulement d’aplatir le ventre, mais aussi d’améliorer votre posture.

Une activité sportive avec modération

Concernant les sports que vous pouvez pratiquer, il est préférable de commencer par des activités sans impacts. Ainsi, reprenez une activité sportive dès la deuxième semaine après l’accouchement à travers la marche, le vélo, le patinage, le yoga et même le cardio poussette pour vous entraîner avec bébé. Ces différents sports vous aideront à retrouver un ventre plat, mais aussi à muscler votre dos.

La pratique d’un sport est également très utile pour retrouver de l’énergie et éviter stress et anxiété.

Au bout de quelques mois, et sous réserve que vous ne souffriez pas d’incontinence urinaire, vous pourrez pratiquer des activités physiques ayant un peu plus d’impact, tels que la course à pied, la danse…etc.

De plus en plus d’associations sportives proposent d’emmener bébé avec soi lors de ses séances de sport, alors n’hésitez pas à en profiter !